Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Afrique du Sud n'a pas l'apanage du roman policier africain. Ailleurs, engagé et  vigilent sur la réalité politique et sociale des pays qu’il prend pour cadre, il aborde la fraude électorale et la corruption, la violence, les guerres, les trafics et le braconnage, les déplacements de populations et l'émigration, la modernité face aux traditions, la condition des femmes, les crimes rituels Ce qui n'exclut nullement les énigmes, le mystère et le suspense.  

Ce qui suit est une incitation à découvrir les romans qui sont l'objet de chroniques détaillées sur le blog. Ils sont classés par ordre de parution et leur titre est donné en français. Pour les titres et les dates de l'édiction originale, se reporter aux pages "Bibliographie".  

Le flic à la chenille, James McClure (Afrique du Sud), 1972

James McClure (1939-2006), l’un des premiers auteurs sud-africains de romans policiers, a obtenu ses premiers succès avec Le cochon qui fume et Le flic à la chenille, des enquêtes du lieutenant Kramer et de son adjoint zoulou, le sergent Zondi. Le flic à la chenille est un très bon polar à l’ancienne et un témoignage sans concession sur la région du Cap où règnent le racisme et la bigoterie.

http://www.polars-africains.com/2019/04/le-flic-a-la-chenille-1972-james-mcclure.html

Les archives secrètes du B.S.I, divers auteurs, 1976.

Les archives secrètes du B.S.I. est une série de huit courts romans écrits par six auteurs, publiés en 1976 par Afrique Biblio Club. Dirigée par François Poli, romancier et reporter, collaborateur d’Afrique Action et de Jeune Afrique, la collection raconte les exploits de Scorpion l’Africain, agent d’un Bureau Spécial d’Intervention financé par les Etats indépendants d’Afrique et dont le siège est à Addis-Abeba. Sa mission : « parer aux agressions graves, d’où qu’elles viennent, dont le Continent africain peut être la victime ».

www.polars-africains.com/2020/05/les-archives-secretes-du-b.s.i.html

La nuit divisée, Wessel Ebersohn (Afrique du  Sud), 1981

Un roman au temps de l’apartheid dans lequel le psychologue Yudel Gordon enquête sur un crime d’une rare violence, la mort d’une petite fille. Un roman très noir, à la fois polar de procédure et dénonciation d’une société répressive, refermée sur ses valeurs et obsédée par sa peur du communisme.

http://www.polars-africains.com/2019/07/la-nuit-divisee-wessel-ebersohn.html

L’archer Bassari, Modibi Sounkalo Keita (Mali), 1984

Sur fond de sécheresse, de misère et de villages déplacés au Mali, une histoire sanglante de justicier éliminant un à un des notables locaux corrompus. Un des classiques de la littérature policière africaine, et l’un des premiers du genre en français.

http://www.polars-africains.com/2018/03/l-archer-bassari-modibo-sounkalo-keita.html

Traite au Zaïre, Antonio .J. Nzau R.D. Congo), 1984

Le Dr. Mutoko est témoin à Bruxelles de l'assassinat d'une jeune fille dont il apprend qu’elle faisait partie d'un groupe de prostituées « importées du Zaïre » et qu’elle essayait d’échapper à ses employeurs. Scandalisé, il se rend à Kinshasa pour mener l’enquête où il se heurte à des personnages peu recommandables : politiciens véreux, diplomates laxistes et barbouzes… Autant pamphlet que roman, un livre intéressant sur le Zaïre des années 1980 malgré des scènes complaisantes à la limite du soutenable, très inspirées de SAS.

http://www.polars-africains.com/2020/02/traite-au-zaire-a.j.nzau-1984.html

Cameroun/Gabon : le D.A.S.S. monte à l’attaque, Evina bossolo (Cameroun), 1985

Une curiosité que ce roman d’espionnage africain écrit par un Camerounais, pastiche de SAS et hommage aux canons du genre : exotisme et couleur locale, action et violence, érotisme, sans oublier les références publicitaires à des marques commerciales internationales et locales.

http://www.polars-africains.com/2019/05/cameroun/gabon-le-d.a.s.s.monte-a-l-attaque-1985-evina-abossolo.html

Cercueil et compagnie, Simon Njami (Cameroun), 1985

Un polar original : deux flics noirs new-yorkais à la retraite, John W. Dubois et Edward Smith, qui croient être les modèles des célèbres Coffin Ed Johnson et Gravedigger Jones créés par Chester Himes, croisent la route d’un jeune journaliste camerounais enquêtant dans le microcosme africain de Paris sur la mort d’un dealer et la disparition de sa sœur. Des personnages atypiques pour un roman très enlevé.

http://www.polars-africains.com/2019/02/cercueil-cie.html

No woman, no cry, Asse Gueye (Sénégal), 1986

Entre thriller, roman d’espionnage et pamphlet politique No woman no cry raconte l’histoire de deux agents spéciaux qui recherchent depuis Dakar un jeune et brillant physicien sénégalais qui a refusé les offres que lui offrait l’industrie pour se lancer dans le combat contre l’exclusion et le racisme. Une curiosité littéraire, les romans d’espionnage écrits par des auteurs africains étant assez rares.

http://www.polars-africains.com/2019/02/no-woman-no-cry-1986-asse-gueye.html

Fureur noire à Kango, Iba Dia (Sénégal), 1987

Qui a intérêt à déstabiliser la république du Voulou, exemple réussi de développement économique et du dialogue Nord-Sud, et à faire chuter son Président-Fondateur ? Qui a commandité les assassinats de deux hommes d’affaires français, venus concrétiser des contrats ? Sur fond d’un gigantesque complot, un polar sur les luttes de pouvoir, entre tenants du libéralisme et partisans d’un régime plus étatique. A lire en se remémorant le contxte des années quatre-vingt.

http://www.polars-africains.com/2020/02/fureur-noire-a-kango-iba-dia-00.html

Où est passée Fatimata?, Dominique Titus (Bénin), 1991

« La police africaine à l'œuvre, la vie des Blancs chez les Noirs, le fétichisme qui monte et qui triomphe. » Où est passée Fatimata? est un vrai roman policier dans lequel un délit mineur entraîne une procédure mêlant enquête, interrogatoires, filatures, etc. A partir de la disparition d'une jeune fille, le roman développe la question des guérisseurs et des féticheurs, et celle de la rivalité entre la médecine traditionnelle et les méthodes occidentales.

http://www.polars-africains.com/2020/05/ou-est-passee-fatimata-dominique-titus-1991.html

Mission ispéciale, Kwasi Koranteng (Ghana), 1992

L’inspecteur Kanjaga, flic individualiste et un peu tête-brulée du DIC d’Accra, est chargé d’infiltrer et de de mettre fin aux activités d’un gang d’orpailleurs illégaux. Mission dangereuse puisque plusieurs de ses collègues envoyés en reconnaissance ne sont jamais revenus. Une énigme policière simple pour ce petit livre pédagogique destiné à la jeunesse.

http://www.polars-africains.com/2020/02/mission-speciale-kwasi-koranteng-ghana-1992.html

L’homme aux Pataugas, Jean-Pierre Makouta-Mboukou (Congo, 1992

Dans son sommeil, un médecin reçoit des appels pour aller soigner un malade dans la savane. Lorsqu'il arrive sur les lieux il découvre non pas un homme mais un lion agonisant sur une termitière.  Commence alors une épopée jamais vue, celle d’un agrégé de médecine, d’un bandit de grand chemin – sorte d’Arsène Lupin africain – et d’un « Homme de Dieu », autour des premières greffes du cœur en Afrique par une équipe internationale de savants. Cela dans une république soumise à la rapacité de son dirigent.

http://www.polars-africains.com/2020/04/l-homme-aux-pataugas-jean-pierre-makouta-mboukoi.html

La faille, Damon GALGUT (Afrique du Sud), 1995

 

Sur un tronçon de route isolé près d’une petite ville côtière d’Afrique du Sud, un homme prend un auto-stoppeur : le chauffeur est un pasteur qui rejoint sa nouvelle paroisse, le passager, un fugitif…. Un excellent roman policier sud-africain sur le destin et la recherche de la liberté, écrit dans un style minimaliste.

http://www.polars-africains.com/2019/11/la-faille-damon-galgut-1995.html

Mma Ramotswe détective, Alexander McCall Smith (Roy. Uni) - 1998

L’Ecossais Alexander McCall Smith a situé à Gaborone les romans mettant en scène Mma Precious Ramotswe, la première dame détective du Botswana. Pour cette première enquête, il s’est inspiré du meurtre d’une jeune écolière assassinée en 1994, tout en dédramatisant l’intrigue. McCall Smith n’est certainement pas le meilleur des auteurs de polars, mais c’est un homme qui connait et aime l’Afrique australe où il est né et a longtemps vécu, et cela se sent à toutes les pages.

http://www.polars-africains.com/2019/03/mma-ramotswe-detective-2003-alexander-mccall-smith.html

La polyandre, Désiré Bolya (R. D. Congo), 1998

Un roman policier à visée anthropologique qui délaisse parfois l’enquête pour s’intéresser aux rituels propres à la polyandrie celle pratiquée chez les Lélés du Kasaï-Occidental) et à leur développement en France. Un bon exemple de polar évoquant le milieu des Africains de Paris dans la lignée d’Achille Ngoye.

http://www.polars-africains.com/2019/03/la-polyandre-1998-desire-bolya.html

Agence Black Bafoussa, Achille F. Ngoye (R. D. Congo), 1998

Danga, un opposant au régime autocratique du maréchal-président kalinais, se fait descendre dans son HLM de banlieue. Parmi les suspects, Jim Bafoussa, le directeur d’une agence de spectacles venu inopportunément lui rendre visite, quelques maris bafoués et des éléments troubles de la mouvance révolutionnaire du POK. Mais le milieu africain de Paris, principalement celui du 18e, n’est guère pénétrable et l’inspecteur Jacques Mayotte patauge un peu, entre trafics, rivalités politiques, intérêts géopolitiques stratégiques, trahisons conjugales et extraconjugales… Comme dans Ballet noir à Château rouge, on est captivé par une langue aussi riche que complexe, mélange d’argot français et d'idiomes africains.

http://www.polars-africains.com/2018/08/agence-black-bafoussa-achille-f.ngoye.html

Sorcellerie à bout portant, Achille Ngoye (R.D. Congo), 1998

Zito doit quitter précipitamment Paris pour Kinshasa afin d’organiser les obsèques de son frère, décédé dans des circonstances mystérieuses. Ce qui ne devait être qu’une formalité familiale se transforme dès l’arrivée en une succession déboires pour ce pauvre garçon qui connait si mal son pays. Portrait sarcastique du Zaïre des années 90 et de ses dirigeants, Sorcellerie à bout portant est une plongée dans la vie d’une population en grande difficulté pour qui le fatalisme reste l’ultime rempart contre la dureté du quotidien. Avec en prime la langue imagée de Ngoye et son mélange d’argot français, de verlan et d’expressions kinoises.

www.polars-africains.com/2018/08/sorcellerie-a-bout-portant-achille-f.ngoye.html

Trop de soleil tue l’amour, Mongo Beti (Cameroun), 1999

Un des romans policiers africains les plus connus et les plus  convaincants avec des thèmes la dictature, les politiciens véreux, l’injustice sociale, l’insécurité, la violence, la débauche, l’alcoolisme, l’exploitation, les trafics divers –comme toile de fonds aux aventures camerounaises d’un jeune journaliste idéaliste, de sa petite amie Bébête et d’un pseudo juriste fort en gueule mais plein de ressources. Par un des grands noms de la littérature africaine. 

http://www.polars-africains.com/2019/06/trop-de-soleil-tue-l-amour-mongo-betti.html

Romans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - Résumés

Ramata, Abasse Ndione (Sénégal), 2000

Longue fresque située dans le Sénégal de la veille du millénaire, histoire d'un couple parvenu au sommet de la richesse et du pouvoir, Ramata est le récit d'une vengeance posthume. Un très grand roman sur le destin et la possession, le péché et sa punition. Superbement écrit, le livre fourmille de notations sur la vie sociale et politique sénégalaise, entre la modernité urbaine et les pratiques coutumières des villages.

http://www.polars-africains.com/2018/07/ramata-abasse-ndione-4.html

Les cocus posthumes, Désiré Bolya (R.D. Congo), 2001

Les cocus posthumes tient plus du document sociologique et politique à clefs que du roman policier. Il y a certes une enquête, mais les descriptions des cérémonies initiatiques - comme dans La polyandre, assez complaisantes - et l’analyse des motivations des personnages troubles qui peuplent le roman l’emportent finalement sur la cherche de la vérité.

http://www.polars-africains.com/2019/03/la-polyandre-1998-desire-bolya.html

Fruit amer, Achmat Dangor (Afrique du Sud), 2001

Comment un événement tragique – le viol d’une jeune femme métisse par un policier blanc à l’époque de l’apartheid – va entraîner la lente décomposition d’une famille et, vingt ans plus tard, un désir de vengeance. Un regard sans pitié sur l'histoire de l'Afrique du Sud et sur l’héritage de l’apartheid.

http://www.polars-africains.com/2020/01/fruit-amer-achmat-dangor-2001.html

Le mannequin de bois, Abdoulaye Ndiaye (Sénégal), 2001

A Podor, une ville du Sénégal, Paulanne Mart, journaliste dans un magazine à sensation, enquête sur la mort suspecte d'Ami Wade, un mannequin retrouvé dans le fleuve et que les villageois prennent pour l’Esprit du fleuve. Par le journal d'Ami et le témoignage de sa sœur jumelle Amina, il apprend qu'elle souffrait d'un mal mystérieux lié à son excision. Un mal dont pense aussi être atteinte Amina. Comment un fait-divers débouche sur l’histoire poignante d’une jeune femme détruite par les pratiques traditionnelles.

http://www.polars-africains.com/2020/02/le-mannequin-de-bois-abdoulaye-ndiaye-2001.html

Jaime Bunda, agent secret, Pepetela (Angola), 2001

Un excellent roman policier pour ceux qui aiment le pastiche et le loufoque, et un portrait sans concession de la société angolaise à partir de l’enquête menée par un obscur agent secret sur le viol et le meurtre d’une jeune fille. Une enquête qui mènera à des affaires bien plus importantes. Particulièrement recommandé.

http://www.polars-africains.com/2019/10/jaime-bunda-agent-secret.html

Ballet noir à Château-Rouge, Achille F. Ngoye (R.D. Congo), 2001

A partir d'un trafic de faux papiers et de cartes de séjour,  un homme de main au service d’une organisation révolutionnaire africaine est chargé de repérer un Malien perdu du côté de Château-Rouge (18e arrondissement), soit l'Afrique à Paris avec ses boutiques et ses bistrots. Un vrai et grand roman noir à l’humour décapant écrit dans une langue fleurie et riche, qui pioche dans tous les argots et explose à toutes les pages.

http://www.polars-africains.com/2018/03/ballet-noir-a-chateau-rouge-achille-f.ngoye.html

Voir aussi Sorcellerie à bout portant (1998)

http://www.polars-africains.com/2018/08/sorcellerie-a-bout-portant-achille-f.ngoye.html

La guerre des anges, José Eduardo Agualusa (Angola), 2002

Un très grand livre qui est à la fois un roman policier et une fresque politique, sociale et humaine entre Rio de Janeiro et Luanda, Lisbonne et l’Europe centrale. Entre pessimisme radical et optimisme relatif, La guerre des anges rend hommage aux luttes sociales et politiques, au Brésil comme en Angola, qui laissent entrevoir la possibilité de sociétés futures meilleures. Le roman de « l’espérance désillusionnée ».

http://www.polars-africains.com/2019/05/la-guerre-des-anges-jose-eduardo-agualusa.html

Kouty mémoire de sang, Mady Diallo (Mali), 2002

Une terrible et violente histoire de meurtre tribal et de vengeance. Ce n’est certes pas un très grand roman policier mais il apporte un bon éclairage sur les relations et les violences interethniques au Mali, malheureusement toujours d’actualité.

http://www.polars-africains.com/2019/04/kouty-memoire-de-sang-1998-aida-mady-diallo.html

Romans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - Résumés

Les cris de l’innocente, Unity Dow (Botswana) , 2002

Comment une jeune fille faisant son service national dans un village du Botswana découvre fortuitement de nouveaux éléments troublants sur la disparition d’une petite fille et s’engage dans un combat pour confondre les commanditaires d’un crime rituel. Ecrit par une magistrate, Les cris de l'innocente est un remarquable roman policier et aussi un témoignage glaçant.

http://www.polars-africains.com/2019/10/les-cris-de-l-innocente.html

Le secret des Christiantins, Khioud Sakanoko (Côte d'Ivoire), 2002

Le secret des Christiantins raconte l’histoire d’un homme accusé à tort d’avoir assassiné un des hauts dignitaires d’une secte qui tient sa femme sous son emprise. Un détective privé d’Abidjan est chargé par sa famille de se rendre au Nigéria pour rétablir la vérité. Un roman policier assez convenu et qui n’évite pas les bons sentiments mais dont l’intérêt est d’aborder le problème du développement en Afrique des mouvements évangéliques et pentecôtistes et de la pression morale et financière qu’ils exercent sur leurs fidèles.

 http://www.polars-africains.com/2020/02/le-secret-des-christiantins-khioud-sakamoko-2002.html

L’homme qui venait du passé, Driss Chraibi (Maroc), 2004

Suite à la découverte d’un cadavre dans un puits, L’homme qui venait du passé mène l’inspecteur Ali en France, en Suisse et jusqu'à Peshawar… Ali fait feu de tout bois, vole des documents, ment pour mieux obtenir la vérité, trahit un peu tout le monde, tue à l’occasion… Le roman met un terme aux enquêtes de l’inspecteur Ali, de la police royale marocaine, commencées en 1981 avec Une enquête au pays. Flegmatique, candide mais volontiers cynique, amateur de poésie, cet alter ego de Driss Chraïbi (1926-2007) mène des enquêtes hors normes dans son pays et à l’étranger. Peu regardant sur les méthodes, il s’appuie plus sur ses indics que sur ses adjoints tout en cultivant des relations avec des personnages aussi influents que peu recommandables. Cela en assénant des remarques ironiques et pertinentes sur les travers de son pays (abus de pouvoir, corruption, extrémismes en tous genres…), mais aussi d’un Occident obsédé par la puissance financière et la consommation.

http://www.polars-africains.com/2019/03/l-homme-qui-venait-du-passe-2004-driss-chraibi.html

Kaveena, Boubacar Boris Diop (Sénégal),  2006

Un coup d’Etat chasse l’autre et le président déchu se réfugie dans la case où il retrouvait sa maîtresse. C’est là que le colonel Kroma, chef de la police parti à sa poursuite, le retrouve mort. Il va alors chercher, entre ses propres souvenirs et des écrits de l’ancien dictateur, à reconstituer son passé, et surtout à connaitre la vérité sur la mort d’une petite fille victime d’un assassinat rituel. Ecrit par un des auteurs majeurs d’Afrique, Kaveena est un roman fort sur le colonialisme et les luttes sanguinaires que se livrent politiciens locaux et affairistes étrangers pour la conquête du pouvoir.

http://www.polars-africains.com/2019/11/kaveena-boubacar-boris-diop-senegal-2006.html

La mémoire courte, Louis-Ferdinand Despreez (Afrique du Sud), 2006

Cette enquête de Francis Zondi, dit Bronx, sur les assassinats d’hommes noirs, retrouvés défigurés et mutilés dans la banlieue de Pretoria, mêle intimement l'investigation sur des crimes de droit commun, le passé de l’Afrique du Sud et la période postapartheid. Ecrit dans un français riche, parfois académique, souvent argotique, La mémoire courte est un roman attachant dont l'humour dévastateur rappelle Tom Sharpe. 

http://www.polars-africains.com/2019/06/la-memoire-courte-louis-ferdinand-despreez.html

Roses de sang, Margie Orford (Afrique du Sud), 2007

Deuxième enquête de la journaliste et enquêtrice sud-africaine Clare Hart, cette fois à Walvis Bay en Namibie, une ville portuaire aux portes du désert où une succession de meurtres d’enfants des rues sème la confusion. Un polar surtout intéressant pour sa composante politique et anthropologique, qui occupe la majeure partie du livre.

http://www.polars-africains.com/2019/03/roses-de-sang-2009-margie-orford.html

Un reptile par habitant, Théo Ananissoh (Togo) , 2007

Ce court roman, plus fable morale et politique que roman policier, décrit comment un petit prof de lycée, aussi naïf que coureur de jupons, se retrouve impliqué indirectement dans le meurtre du chef-adjoint d’état-major d’un pays qui ressemble beaucoup au Togo. Cette histoire d’un vrai-faux coup d’état apporte une vision aussi absurde que désespérante sur la situation d'un pays africain et sur les pratiques de ceux qui le gouvernent.

http://www.polars-africains.com/2019/03/un-reptile-par-habitant-2007-theo-ananissoh.html

13 heures, Deon Meyer (Afrique du Sud), 2008

Une course contre la montre pour résoudre deux intrigues : le meurtre d’une vedette de la scène musicale afrikaner et la recherche d’une jeune touriste américaine, enlevée par un gang de criminels de la région du Cap. Dure journée pour l’inspecteur Benny Griessel qui doit par ailleurs cornaquer ses jeunes collègues et régler ses problèmes personnels et conjugaux.

Comme chez Michèle Rowe, Mike Nicol ou Karin Brynard, Deon Meyer dépasse avec 13 heures le cadre du thriller pour livrer un roman politique et social de la réalité sud-africaine. Un livre efficace, cruel et désabusé.

http://www.polars-africains.com/2018/08/13-heures-deon-meyer.html

Romans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - Résumés

La part du mort (Le quatuor algérien), Yasmina Khadra (Algérie) , 2008

Flic et auteur de romans policiers, porte-parole de Yasmina Khadra ( - « Il est mon jumeau et ma muse, mon courage et mes certitudes »), Brahim Llob est un flic intègre qui ne cède devant aucune pression ou vexation. Outre ce roman très noir, Folio-policier a réuni Morituri, Double blanc et L’automne des chimères en un volume permettant de découvrir l’univers du romancier algérien : personnages bien typés, action et réflexion sur les années de plomb en Algérie. Peut être pourra-t-on toutefois reprocher aux intrigues d’être un peu toutes de la même veine.

http://www.polars-africains.com/2018/05/la-part-du-mort-yasmina-khadra.html

Lire aussi Qu’attendent les singes (2014), un autre portrait réaliste de l’Algérie d’aujourd’hui, dans lequel une femme commissaire courageuse mène l’enquête sur le meurtre d’une jeune fille.

http://www.polars-africains.com/2018/04/qu-attendent-les-singes-yasmina-khadra.html

Justice dans un paysage de rêve, Malla Nunn (Afrique du Sud), 2008

Dans ce roman écrit en 2011 mais dont l’action se situe en 1952, en pleine période de l’apartheid et de la « loi de l'immoralité », Malla Nunn fait preuve d'un talent indéniable pour se replonger dans cette époque sombre de l’Afrique du Sud et en restituer la réalité. Intrigue bien construite, rebondissements et suspense garantis.

http://www.polars-africains.com/2019/04/justice-dans-un-paysage-de-reve-2011-malla-nunn.html

Le noir qui marche à pied, Louis-Ferdinand Despreez (Afrique du Sud), 2008

Après La mémoire courte, le superintendant Francis Zondi continue de poursuivre la racaille de Pretoria et des townships du Gauteng, cette fois suite à l’enlèvement de dix enfants de la communauté blanche. Une nouvelle occasion pour Louis-Ferdinand Despreez d’analyser la société sud-africaine et de donner son opinion sur ce nouveau pays qui espérait assurer bonheur et prospérité à toutes et à tous.

http://www.polars-africains.com/2019/06/le-noir-qui-marche-a-pied-louis-ferdinand-despreez.html

Notre quelque part, Ayikwei Parkes (Ghana) , 2009

Un très grand livre mêlant le roman policier classique et le conte traditionnel et qui est aussi un roman d’initiation sur le rapport entre cultures africaines et européennes, mœurs villageoises et urbaines, tradition et modernité au Ghana. Remarquable traduction en français de Sika Fakambi, prix Laure Bataillon 2014.

http://www.polars-africains.com/2019/02/notre-quelque-part-2009-nii-ayikwei-parkes.html

Devina, Alain Gordon-Gentil (Île Maurice) - 2009

Sur l'île Maurice, Rébecca, la jeune héritière d’une grande famille sucrière, est retrouvée assassinée. Un jeune pêcheur hindou, qui lui rendait des visites discrètes et à qui elle avait donné une grosse somme d'argent, est désigné comme coupable. Parallèlement à l’enquête de la police, Devina, la nourrice hindoue de Rebecca, qu’elle considère comme sa fille, cherche une autre vérité. Par ailleurs, soupçonnant des tentatives d'étouffement de l'affaire, un mouvement communautariste hindou s’empare de l’affaire... Un excellent roman sur fond de communautarisme.

http://www.polars-africains.com/2020/03/devina-alain-gordon-gentil.html

Epouses et assassins, Qwei uartey (USA/Ghana) , 2009

Entre modernité et tradition au Ghana, une enquête sur la mort d’une jeune femme engagée dans la lutte contre le sida.  Un polar efficace, bien qu’au rythme assez lent, qui mêle une intrigue assez convaincante à des réflexions sur certaines pratiques coutumières qui nuisent à l’Afrique et à son développement.

www.polars-africains.com/2019/09/epouses-et-assassin-kwei-quartey.html

L’heure du chacal, Bernhard aumann (Allemagne) , 2010

Une enquête à Windhoek, en Namibie, pour une jeune inspectrice douée et tenace. Sur fond d’anciennes rivalités politiques pour la libération nationale, un excellent document sur les relations sociales et raciales dans ce pays d’Afrique australe. L'auteur est un Allemand vivant en Namibie.

http://www.polars-africains.com/2018/03/l-heure-du-chacal-bernard-jaumann.html

Les disparus d'Abomé, Guy Josuéoumane (Cameroun), 2010

Un jeune feyman (escroc spécialiste de l’arnaque du multiplicateur de billets de banque) trouve une mort horrible après avoir bu un verre dans un bar : des flots de sang s`échappent de tous les orifices de son corps dont la chair se décompose pour devenir un magma purulent et nauséabond. Chargée d’appuyer la police camerounaise, l’Agence africaine d’investigation (AIA) se livre à une enquête de procédure avant d’envoyer deux agents en mission dans l’est du Cameroun pour débusquer celle ou celui qui a élaboré le poison.

http://www.polars-africains.com/2020/06/les-disparus-d-abome-guy-josue-foumane-2010.html

Romans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - Résumés

Borderland, Vamba Sherif (Liberia), 2010

Un émissaire du gouvernement envoyé dans une région forestière du Liberia enquêter sur une mystérieuse disparition se retrouve confronté aux silences et aux mensonges de tout un village. Roman policier dans lequel le surnaturel est très présent, Borderland est aussi un témoignage sur les rivalités entre le pouvoir central et la gestion coutumière.

http://www.polars-africains.com/2019/11/borderland-vamba-sherif-2010.html

La mort du lendemain, Jérôme Nouhouaï (Bénin), 2010

Le deuxième roman de Jérôme Nouhouaï après Le piment des plus beaux jours, raconte l’odyssée vengeresse d’un jeune homme dans une société éreintée par la dictature, la misère et la corruption, des thèmes souvent présents dans le roman africain.

http://www.polars-africains.com/2019/12/la-mort-du-lendemain-jerome-nouhouai-2010.html

Les milices du Kalahari, Karin Brynard (Afrique du Sud), 2012

On retrouve dans Les milices du Kalahari la violence de l’Afrique du Sud à travers l’enquête d’un inspecteur désabusé sur des vols de bétail et surtout sur le meurtre particulièrement atroce d’une jeune femme et de sa fille. Cela sur fond d’occupation illégale des terres et d’assassinats de fermiers, de projets immobiliers et de conflits raciaux. Une intrigue complexe pour un roman ne cachant pas les tensions et la violence, tant rurale qu’urbaine, qui gangrènent l’Afrique du Sud.

http://www.polars-africains.com/2018/03/detour-en-afrique-australe-avec-les-milices-du-kalahari-de-karin-brynard-paru-en-2009-et-traduit-en-2016-chez-policiers-seuil-roman

Les écailles d’or,  Parker Bilal (Soudan/Royaume-Uni), 2012

Makana, un ancien flic soudanais devenu détective privé, est chargé par un riche promoteur, propriétaire d’un club de football du Caire, de retrouver son joueur vedette mystérieusement disparu. Au même moment, une jeune femme anglaise revenue sur les traces de sa fille est assassinée. De recherches en révélations, de rebondissements en événements dramatiques, les deux enquêtes finissent par se rejoindre. Un bon exemple de roman d’action en terre africaine écrit par un auteur intimement lié par ses origines au monde qu’il décrit.

http://www.polars-africains.com/2019/04/les-ecailles-d-or-2012-parker-bilal-jamal-mahjoub.html

Tais-toi et meurs, Alain Mabanckou (Congo), 2012

Incursion dans le polar d'un grand romancier africain, Tais-toi et meurs, dans la collection Vendredi 13, se passe dans le milieu africain de Paris. Où comment un brave garçon un peu naïf se fait manipuler et devient le coupable idéal pour un crime dont il a été témoin. 

http://www.polars-africains.com/2019/10/tais-toi-et-meurs-alain-mabanckou-2014.html

African tabloid, Janis Otsiemi (Gabon), 2013

African tabloïd est un des romans les plus achevés de Janis Otsiemi : excellente intrigue, ambiance urbaine, couleur locale, langue gourmande… Les relations entre les inspecteurs Koumba et Owoula (Police judiciaire) et le lieutenant Boukinda et son adjoint Envame (Direction générale des recherches de la gendarmerie), sont un bel exemple des rivalités entre services gabonais d'investigation et de la guerre des polices à Libreville. Sur fond de blanchiment d’argent, de chantage, de violences conjugales et de braquages ,un roman superbement construit et plein d’humour.

http://www.polars-africains.com/2019/02/janis-orsiemi-enquetes-policieres-a-libreville.html

Les enfants du Cap, Michèle Rowe (Afrique du Sud), 2013

Persy Jonas, femme flic noire intègre, va devoir prendre sur elle pour accepter qu’une psychologue criminelle plutôt abrupte l’aide à enquêter sur un meurtre lié à des trafics et à des projets immobiliers douteux. Les enfants du Cap est un excellent roman mêlant enquête policière, personnages antagonistes convaincants, réalité sociale et raciale de l’Afrique du Sud d’aujourd’hui.

http://www.polars-africains.com/2018/03/les-enfants-du-cap-michele-rowe.html

Romans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - RésumésRomans policiers africains - Résumés

Black Star Nairobi, Mukoma Wa Ngugi, 2013

Deux détectives de Nairobi sont mandatés par la police pour enquêter sur la mort d’un homme dont le corps a été découvert dans une forêt. Quelques jours plus tard, alors que les élections présidentielles approchent, un attentat meurtrier est perpétré dans un grand hôtel fréquenté par des touristes. L’action se transporte vite hors du Kenya quand une manipulation à l’échelle mondiale met des pays en danger. Pour les amateurs d’action et de héros comme ceux des romans d’espionnage populaires d’antan.

https://www.polars-africains.com/2020/12/black-star-nairobi.html

Qu’attendent les singes, Yasmina Khadra (Algérie), 2014.

Une commissaire de la PJ d’Alger, courageuse et déterminée, enquête avec son équipe sur la mort violente d’une jeune étudiante et découvre le monde politique algérien dominé par les décideurs de l’ombre) et des journalistes véreux aux ordres. Un portrait sans concession de l’Algérie de 2014 et des caciques qui ont trahi les idéaux de justice et d’égalité de la guerre d’Indépendance.

www.polars-africains.com/2018/04/qu-attendent-les-singes-yasmina-khadra.html

Meurtre à Tombouctou, Moussa Konate (Mali), 2014

Meurtre à Tombouctou met en scène le commissaire Habib, le héros récurrent de Moussa Konate (1951-2013), chargé d’enquêter sur la mort d'un jeune Touareg près de Tombouctou. Dans ce roman où Habib doit faire face à la mauvaise volonté des policiers locaux et est soumis aux pressions de notables et d'imams qui souhaitent confier une affaire criminelle à un marabout-devin, Moussa Konaté met à jour les dessous d’une société partagée entre modernité et tradition.

http://www.polars-africains.com/2018/03/meurtre-a-tombouctou-moussa-konate.html

Pour une autre aventure du commissaire Habib : L'affaire des coupeurs de têtes (2015).

http://www.polars-africains.com/2018/03/l-affaire-des-coupeurs-de-tetes-moussa-konate.html

Power Play, Mike Nicol (Afrique du Sud), 2014

Mike Nicol a commencé par écrire des romans policiers classiques avant de passer au polar noir. Power Play, qui suit la trilogie des aventures de Mace Bishop et Pylon Muso (Playback, Killer Country et Black Heart), deux ex-trafiquants d’armes reconvertis dans la protection des personnalités, ne déroge pas à la règle du genre : fusillades et exécutions sommaires, luttes entre gangs pour le contrôle des territoires et des trafics, vengeances sanglantes… Une narration efficace et des dialogues percutants font de Power Play un roman très enlevé.

On peut regretter que Power Play, comme d’autres romans sud-africains, tourne autour des gangs des Cape Flats. Pour ceux qui souhaiteraient s’évader vers le veldt ou le désert, je conseille Justice dans un paysage de rêve de Mala Nunn et Les milices du Kalahari de Karin Brynard.

http://www.polars-africains.com/2019/04/power-play-2014-mike-nicol.html

Les sanguinaires, Alassane Cissé (Sénégal), 2014

Quand la cavale de cambrioleurs meurtriers se termine devant le tribunal. Un rare exemple de roman policier judicaire africain. Ecrit par un avocat au barreau de Dakar, Les sanguinaires, malgré un côté un peu didactique, se laisse lire.

http://www.polars-africains.com/2020/10/les-sanguinaires.html

L’affaire des coupeurs de têtes, Moussa Konaté (Mali), 2015

Pour sa dernière enquête, le commissaire Habib, accompagné de son adjoint Sosso, se rend à Kita, la ville de son enfance, où un gang de coupeurs et de voleurs de têtes s'en prend aux mendiants. Une enquête difficile alors que la population, sous l’influence de l’imam et avec l’approbation du préfet, préfère croire à une vengeance des esprits au mépris d’arguments rationnels. Ce roman posthume de Moussa Konaté, en plus d’une intrigue solide et d’une enquête convaincante, offre le portrait contrasté d’une société malienne confrontée aux défis de la modernité et du progrès.

www.polars-africains.com/2018/03/l-affaire-des-coupeurs-de-tetes-moussa-konate.html

Lagos lady, Leye Adenle (Nigéria), 2016

Un jeune journaliste anglais venu couvrir la campagne présidentielle au Nigeria se retrouve là où il n'aurait pas dû être… De bars louches en cellules surpeuplées, d’hôtels de luxe en quartiers informels, la réalité se mêle à la superstition et à la sorcellerie. Un livre décapant et attachant, souvent très drôle.

http://www.polars-africains.com/2018/04/lagos-lady-leye-adenla.html

La traque de la musaraigne, Florent Couao-Zotti (Bénin), 2017

Tout le monde court dans La traque de la musaraigne, Jésus Light après Pamela, elle-même après Stéphane, lui-même après sa « verticalité intérieure ». Entre thriller et road-movie, dans ces aventures africaines d’un Breton égaré entre Porto Novo et Cotonou, on croise des voyous, des Français à la « la tropicalité dans les os », des femmes aussi fatales que vénales, etc. Passionnant et drôle

http://www.polars-africains.com/2018/03/la-traque-de-la-musaraigne-florent-couao-zotti.html

A lire également : Western Tchoukatou  (2020)

www.polars-africains.com/2020/10/western-tchoukoutou-2018-florent-couao-zotti.html

Le tueur en série de la cité perdue, Mamady oulibaly (Guinée), 2017

Le commissaire Youssouf et l'inspecteur Simakan sont chargés d'élucider une série de meurtres de jeunes femmes. A l'origine de ces actes, Souleymane, qui tente en vain de rejoindre l'Europe jusqu'à sa rencontre avec le géomancien Koro Sina, qui lui promet des miracles à condition qu'il accepte de tuer… Un polar sans grand suspense pour évoquer le désir d’une autre vie et les moyens d’y parvenir.

http://www.polars-africains.com/2020/01/le-tueur-en-serie-de-la-cite-perdue-mamady-koulibaly-2017.html

Le festin de l’aube, Janis Otsiemi (Gabon), 2018

Le festin de l'aube est un bon roman policier politique, bien construit, avec toutefois moins de couleur locale que dans les précédents livres de Janis Otsiemi. Moins de langage fleuri également, même si l'auteur reste fidèle à l'utilisation de proverbes de son invention en tête de chapitre. Une lecture agréable, bien qu’il manque dans Le festin de l'aube la musique particulière que l’on trouvait dans Les chasseurs de lucioles ou La bouche qui mange ne parle pas. 

http://www.polars-africains.com/2018/03/le-festin-de-l-aube-janis-otsiemi.html

Ma sœur, sérial killeuse, Oyinkan Braithwaite (Nigéria), 2018

Un roman subtil dans lequel les personnages principaux sont parfaitement cernés dans leurs différences et leur complexité et qui évoque le rôle croissant des réseaux sociaux. Ma sœur, serial killeuse frappe juste, tout comme son analyse de la place des femmes dans une société nigériane entre tradition et mutations.

http://www.polars-africains.com/2019/03/ma-soeur-serial-killeuse-2019-oyinka-braithwaite.html

La mort selon Turner, Tim Willocks (Angleterre), 2018

Turner, un flic noir, honnête et tenace, enquête sur la mort d’une jeune fille tuée par un chauffard près d’un bar du township du Cap et traque les coupables au plus profond du bush du Cap-Nord. Il va s’y heurter à une famille exploitant des mines de manganèse, dirigée d’une main de fer par une femme d’affaires implacable entourée de sa garde prétorienne. Roman de la frontière, La mort selon Turner voit deux volontés pures s’affronter, l’une au nom des intérêts, l’autre au nom de la justice. Un roman violent qui montre l’intérêt que des auteurs non-africains portent au Continent.

www.polars-africains.com/2018/09/la-mort-selon-turner.html

Western Tchoukoutou, Florent Couao-Zotti (Bénin), 2018

Quand Kalamity Djane débarque sur sa puissante moto à Natingou City où elle a quelques comptes à régler avec trois affreux, un flic pourri, un bouvier violent et le patron du saloon local, on peut s’attendre à de l’action. Il y en a dans Western Tchoukoutou, un roman enlevé, souvent drôle, féroce dans sa dénonciation du machisme et des mauvais traitements infligés aux femmes, ou de la corruption au niveau de la police et des autorités. Réjouissant.

www.polars-africains.com/2020/10/western-tchoukoutou-2018-florent-couao-zotti.html

Tag(s) : #Biographies – Bibliographies - Résumés

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :