Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cadavre d’un homme noir est découvert dans une forêt proche de Nairobi, quelques jours avant une élection présidentielle qui s’annonce à haut risque du fait des tensions inter-ethniques et qu’une situation à la rwandaise n’est pas à exclure. Alors qu’Ishmael et son ami O, un Américain et un Kenyan mandatés par la police locale, commencent l’enquête, un attentat est perpétré dans un grand hôtel fréquenté par des touristes occidentaux. Un peu plus tôt, Barack Obama a annoncé sa candidature à l’élection américaine.

L’enquête et l’affaire prennent un tour nouveau quand des individus aux intérêts obscurs entrent en scène et que la compagne de O est assassinée. De fil en aiguille, les détectives et la compagne de l’un deux doivent quitter le Kenya pour échapper à une accusation de terrorisme. Le roman se délocalise alors au Mexique puis aux Etats-Unis où Ishmael et O poursuivent leur but : découvrir ce qui se cache derrière l’attentat de Nairobi et venger les morts.

Black Star Nairobi n’est pas tout à fait un roman policier africain mais plutôt un thriller de la catégorie international crime fiction dont l’action se situe en partie en Afrique; les références à des questions spécifiquement liées au Continent et au Kenya y sont présentes : la légitimité de la conquête du pouvoir et la manipulation des élections ; les rivalités ethniques, plus précisément ici entre les Luo et les Kikuyu ; le souvenir du génocide rwandais ; la menace terroriste islamiste ; les manipulations par des intérêts néocolonialistes ; les trafics de drogue…

Dommage que Black Star Nairobi quitte rapidement un pays qu’il décrit en évitant les clichés touristiques et les stéréotypes pour évoquer une manipulation à l’échelle mondiale un peu difficile à avaler. Car l’intrigue est finalement peu crédible et les qualités des « héros » tiennent plus de celles des agents des romans d’espionnage populaires d’antan que de deux flics jouant les détectives hard-boiled. Si certains passages sont acceptables, comme l’enquête scientifique et les recherches informatiques, d’autres (l’épisode mexicain en particulier) laissent à désirer, la facilité avec laquelle les trois enquêteurs-justiciers réussissent leur mission pouvant laisser le lecteur pantois.

Alors que seul un des protagonistes se pose la question de la frontière entre victimes et bourreaux – « Un doute m’assaillit. Je n’étais plus convaincu que nous servions la justice car cette mission nous obligeait à sacrifier la justice elle-même. » – on peut également s’interroger sur la légitimité d’une équipe dépourvue de tout état d’âme et qui laisse une kyrielle de morts derrière elle.

Black Star Nairobi, trad. fr. de Black Star Nairobi (2013), Paris, Editions de l’Aube, 2019.

Tag(s) : #Kenya, #Afrique de l'Est, #Romans en anglais
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :