Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les romans des auteurs répertoriés ci-dessous sont présentés et commentés sur Polars africains. A côté d’écrivains connus, comme certains originaires d’Afrique du Sud, on en trouvera d’autres qui le sont beaucoup moins, y compris dans leur propre pays. Faute d’information, certaines notices biographiques sont sommaires.

Alain MABANCKOU (1966) – Congo

Alain Mabanckou est né à Pointe-Noire,. Il enseigne actuellement au Département d’études francophones et de littérature comparée de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Auteur de plusieurs romans et essais, il a obtenu le prix Renaudot en 2006 pour Porc-épic et, en 2013, le prix Henri Gal de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

Jean-Pierre MAKOUTA-MBOUKOU  (1929-2012) - Congo

Jean-Pierre Makouta-Mboukou est né au Congo-Brazzaville en 1929 et mort en France en 2012. Enseignant à l’INALCO de Paris et à l’Université de Dakar, il se spécialisa dans la littérature française et africaine et dans la théologie protestante de la réforme. Sa production critique et littéraire comporte plus de vingt ouvrages : romans, poésie, théâtre, études, essais… Malgré tous ses mérites internationaux, Jean-Pierre Makouta-Mboukou n’a jamais été vraiment honoré par son pays qu’il dut fuir pendant de longues années pour des raison politiques, suite à la parution d’En quête de la liberté en 1970. Parmi ses principaux livres Les exilés de la forêt vierge ou Le grand complot (1981), L’homme aux Pataugas (1992), La destruction de Brazzaville ou La démocratie guillotinée (1996) et le poème Cantate de l'ouvrier (1998).

Alexander McCALL SMITH (1948) – Grande-Bretagne

Né en 1948 à Bulawayo (alors en Rhodésie, aujourd’hui au Zimbabwe) Alexander McCall Smith y a passé plusieurs années avant d’étudier le droit à l'université d'Édimbourg. Il a enseigné cette matière à l'université du Botswana de 1981 à 1984 avant de retourner en Ecosse comme professeur de droit appliqué à la médecine à l'université d'Édimbourg.

Très connu pour ses romans policiers mettant en scène Mma Ramotswe, la première dame détective du Botswana, il a également écrit deux séries de romans traduits en français, les Chroniques d’Edimbourg et une autre dans laquelle il met en scène Isabel Dalhousie, rédactrice en chef d'une revue de philosophie et enquêtrice amateur.

James McCLURE (1939-2006) – Afrique du Sud

James McClure a passé une grande partie de sa vie à Johannesburg où il travaillait comme photographe de publicité, enseignant et reporter spécialiste des faits divers criminels, avant d’émigrer au Royaume-Uni en 1965, à Édimbourg puis à Oxford où il est mort en 2006. Il est principalement connu pour ses romans racontant les enquêtes du lieutenant afrikaner Tromp Kramer et du sergent bantou Mickey Zondi qui se déroulent en Afrique du Sud avant la fin de l'apartheid. Sur les huit que McClure a écrits, trois seulement sont traduits en français : Le Cochon qui fume, Le flic à la chenille et Le chien qui chante.

  • The Steam Pig (1971) – Le cochon qui fume (1995)
  • The Caterpillar Cop (1972) - Le flic à la chenille (1996)
  • The Song Dog (1991) - Le chien qui chante (1994)

Deon MEYER (1958) – Afrique du Sud

Scénariste, réalisateur et romancier sud-africain, Deon Meyer est surtout connu comme auteur de romans policiers. Il écrit en afrikaans. Après ses études à l'université de Potchefstroom, il a été journaliste puis correspondant de presse. Ses romans reflètent la diversité culturelle de l'Afrique du Sud contemporaine, ses tensions et ses efforts pour vaincre le sous-développement et les crises sociales et économiques.

MONGO BETI (1932-2001) - Cameroun

Après de brillantes études de lettres classiques en France, Mongo Beti (nom de plume de Alexandre Biyidi Awala) a fait une carrière d’enseignant. Après Ville cruelle (1954), la parution de son deuxième roman, Le pauvre Christ de Bomba, vision satirique du monde missionnaire et colonial, fait scandale. En 1972, Main basse sur le Cameroun : autopsie d’une décolonisation, est censuré par le ministre français de l’Intérieur sur la demande du gouvernement camerounais. Il le sera jusqu’en 1976. Grand écrivain anticolonialiste, Mongo Beti s’est exprimé dans ses romans et également à travers la revue Peuples Noirs, Peuples africains, qu’il fait paraître de 1978 à 1991. Il a ouvert en 1994 à Yaoundé la Librairie des Peuples noirs. Trop de soleil tue l’amour et Branle-bas en noir et blanc sont les deux premiers romans d’une trilogie politico-policière restée inachevée.

Abdoulaye NDIAYE (1956) - Sénégal

Abdoulaye Ndiaye a enseigné dans l’enseignement secondaire après avoir obtenu une maîtrise d’anglais. Depuis plusieurs années il est journaliste : il a notamment écrit pour le journal satirique sénégalais Le cafard libéré et a été le correspondant à Dakar de Jeune Afrique. Son premier roman Terreur en Casamance, a été publié en 1994. Le second, Le mannequin de bois, en 2001.

 Abasse NDIONE (1946) - Sénégal

Abasse Ndione a exercé toute sa vie professionnelle comme infirmier. Son premier roman, La Vie en spirale, qui traite de la consommation et du trafic du yamba, le cannabis local, attendra huit ans avant d'être publié au Sénégal. Son succès amena Gallimard à le publier en 1998 dans la Série noire. De langue maternelle wolof, Ndione écrit en français. Son roman le plus récent, Mbëke mi (2008), parle de l'émigration des jeunes Sénégalais qui tentent de rejoindre les Canaries en pirogue. Abasse Ndione vit à Rufisque, une ville de pêcheurs à une vingtaine de kilomètres de Dakar.

Achille F. NGOYE (1944) - R.D. du Congo

Achille Ngoye est né près de Likasi, dans la province minière du Katanga en République démocratique du Congo (alors Congo belge). Après ses études, il a travaillé comme journaliste culturel et chroniqueur à Kinshasa où il a créé la revue Jeune pour jeune, un magazine pour les professionnels de la bande dessinée au Congo. Certains de ses romans policiers - Agence Black Bafoussa (1996) et Ballet noir à Château Rouge (2001) - se passent dans le milieu des Africains de Paris. D’autres, comme Sorcellerie à bout portant (1998), au Zaïre. Il est le premier écrivain d’Afrique noire à avoir été publié dans la Série noire chez Gallimard.

Mike NICOL (1951) – Afrique du Sud

Mike Nicol a commencé comme journaliste pour le magazine sud-africain Leadership. Lauréat du prix Ingrid-Jonker en 1979 pour un recueil de poèmes (Among the Souvenirs), il se lance avec succès à la fin des années 1980 dans le roman (La loi du capitaine, La tapisserie à l’ibis) avant d’aborder en 2006 le genre policier. Il a également écrit une biographie (autorisée) de Nelson Mandela.

Série Mace et Pylon

  • Payback (2008) – La dette (2013)
  • Killer Country (2010) – Killer Country (2014)
  • Black Heart (2011)
  • Power Play (2014) – Power Play (2018)

Simon NJAMI (1962) - Cameroun

Simon Njami, spécialiste de l'art contemporain et de la photographie en Afrique, est essentiellement connu aujourd’hui comme commissaire d’exposition, essayiste et critique d’art. Son premier roman policier, Cercueil et Cie (1985), inspiré par Ed Cercueil et Fossoyeur Jones, les personnages de Chester Himes, déplace Harlem dans le Paris des années 80. Outre d’autres romans, Les Enfants de la Cité, Les Clandestins et African Gigolo, Simon Njami a écrit des biographies de James Baldwin et de Léopold Sédar Senghor. Directeur artistique de 2001 à 2007 des Rencontres de Bamako, la Biennale Africaine de la Photographie, il a conçu de nombreuses expositions et a été l’un des premiers à présenter sur des scènes internationales les œuvres d’artistes africains contemporains

Jérôme NOUHOUAÏ (1973) - Bénin

Jérôme Nouhouaï est né à Abomey en 1973. Après avoir étudié en Allemagne, il vit et travaille actuellement à Cotonou. Il est l’auteur de deux romans : Le piment des plus beaux jours (Le serpent à plumes) et La mort du lendemain (Présence africaine), parus en 2010.

Malla NUNN - Afrique du Sud

Malla Nunn est née a grandi au Swaziland avant de s’installer en Australie avec ses parents. Après ses études universitaires, elle a écrit et dirigé des films documentaires. Justice dans un paysage de rêve (2008) raconte la première enquête de l’inspecteur Emmanuel Cooper dans l’Afrique du Sud de l’apartheid. La deuxième, Le sang et la poussière (2010) est parue en France en 2012. Deux autres n’ont pas été traduites à ce jour.

  • A Beautiful Place to Die (2008) – Justice dans un paysage de rêve.
  • Let the Dead Lie (2010) – Le sang et la poussière.
  • Silent Valley (Blessed are the Dead) (2012).
  • Present Darkness (2014).

Antonio Junior NZAU - Zaïre / RDC

Antonio Junior Nzau (A.J. Nzau) est né à Nsanda, dans le Bas-Zaïre. Il a fait ses études de médecine en Belgique et en Italie. Il est spécialiste de chirurgie viscérale. Il est semble-t-il l’auteur d’un seul roman.

Margie ORFORD (1954) – Afrique du Sud

Margie Orford est journaliste, photographe et  auteur de romans policiers et de textes pour l'enfance et la jeunesse. D’origine anglaise, elle a grandi en Namibie et en Afrique du Sud. Elle est connue pour une série policière consacrée à Clare Hart, une journaliste et enquêtrice sud-africaine, dont le premier roman, Les Captives de l'aube (Like Clockwork), a été publié en 2006.

Janis OTSIEMI (1976) - Gabon

Janis Otsiemi est reconnu comme l’un des meilleurs auteurs actuels de romans policiers africains. Ses livres ont notamment été nominés pour le Grand prix littéraire de l'Afrique noire en 2012 et récompensés par le prix Dora Suarez en 2017 (Les voleurs de sexe)Outre les intrigues proprement dites et la prise en compte des réalités sociales, économiques et politiques gabonaises, l’originalité des romans d'Otsiemi est de mêler l’argot, des expressions typiquement librevilloises et de nombreux proverbes au français et de pratiquer en permanence la diglossie. Il crée ainsi un univers dans lequel ses lecteurs peuvent se reconnaître.

Inspirés par James Ellroy ou A.D.G, ses romans décrivent sans concession la société gabonaise et ses tares que sont la violence sous toutes ses formes, une corruption qui s’exerce à tous les niveaux et l’ivresse du pouvoir qui n’hésite pas à s’appuyer sur la sorcellerie et les meurtres rituels. 

Aii Ayikwei PARKES (1974) – Ghana

Né au Royaume-Uni de parents ghanéens et élevé au Ghana. Nii Ayikwei Parkesil est diplômé de l'université de Manchester. Poète, romancier et chroniqueur, il est connu pour ses performances poétiques de slam. Membre du Black Writer's Group of Commonword, il s'est fait connaître du grand public en 2009 avec son premier roman, Tail of the Blue Bird, paru en France en 2014 sous le titre Notre quelque partDepuis 2006, il enseigne et anime des ateliers de littérature et de poésie dans différents établissements d’enseignement supérieur dont l'UCLA et l’Université de Southampton. Il a obtenu en 2007 le Grand prix national ghanéen de poésie. Nii Ayikwei Parkes est également directeur de Flipped Eye Publishing, une maison d’édition à but non lucratif fondée en 2001 à Londres, qui publie majoritairement des écrivains issus des minorités ethniques.

PEPETELA -1941) - Angola

Pepetela (pseudonyme de Arthur Pestana Dos Santos), un des grands écrivains angolais, a reçu en 1997 le prestigieux Prix Camões (Portugal) pour l’ensemble de son œuvre. Acteur de la révolution d’indépendance, ancien ministre, sociologue, son œuvre a été traduite en plusieurs langues dont le français : Yaka (1992), Jaime Bunda, agent secret (Jaime Bunda, agente secreto, 2001), paru en France en 2005 et L’esprit des eaux (2002).

Qwei QUARTEY - USA/Ghana

Né d’un père ghanéen et d'une mère afro-américaine, Kwei Quartey a passé une partie de sa jeunesse au Ghana avant d’émigrer aux États-Unis à la mort de son père. Après des études de médecine commencée au Ghana et poursuivies en Californie, il est aujourd’hui médecin à Pasadena. Après Epouses et assassins (2009), le premier roman de la série Darko Dawson, il a publié quatre autres enquêtes, non traduites en français, de l’inspecteur de la brigade criminelle d’Accra.

Michèle ROWE – Afrique du Sud

Scénariste pour la télévision et le cinéma, Michèle Rowe est l’un des membres fondateurs de Free Film Makers, un groupe de cinéastes sud-africains luttant contre l’apartheid. Les enfants du Cap (2016) lui a valu le Debut Dagger Award attribué par la Crime Writers’ Association. Cette première enquête de Persy Jonas examine la réalité sociale et politique d'une Afrique du Sud postapartheid minée par les tensions raciales, les préjugés, la corruption et la violence.

Khioud SAKANOKO (1956) – Côte d’Ivoire

Khioud Sakanoko est né le 27 mars 1956 à Dimbokro en Côte d’Ivoire. Parallèlement à sa carrière professionnelle, ce passionné de littérature a vu ses premiers romans publiés à Abidjan par les Nouvelles éditions ivoiriennes (NEI) en 2002 dans la collection ENIGMAS : Le secret des Christiantins, Dans les Griffes du Cartel et Le Tueur du Remblais.

Vamba SHERIF (1973) - Liberia

Vamba Omar Sherif, né au Liberia et réfugié depuis 1993 au Pays-Bas, se considère comme un auteur libérien. C’est pendant ses études de droit qu’il a écrit son premier roman The land of the fathers (1993).

Dominique TITUS (1947) - Bénin

Dominique Titus, né le 14 avril 1947, est l’un des rares auteurs africains à se consacrer exclusivement au roman policier. Faute d’éditeur, plusieurs de ses romans mettant en scène Mamadou Sessé, dit commissaire Tonnerre, policier puis consultant pour la police béninoise – Liquidez les témoins ; A vous de jouer, Commissaire Tonnerre ; Quand la police s’en mêle – ont été publiés dans la presse sous forme de feuilleton. Seuls Où est passée Fatimata ? (1991) et La fille vierge (2003) sont parus en librairie.

Mukoma WA NGUGI (1971) - Kenya

Mukoma Wa Ngugi est un romancier et poète américano-kenyan né aux Etats-Unis, Il a grandi au Kenya et il est aujourd’hui professeur associé d’anglais à à l'université Cornell. Il est le fils de l'écrivain kenyan Ngugi Wa Thiong'o. Black Star Nairobi, paru en français en 2019, est le second volet d’une série policière dont l’action se passe principalement au Kenya.

Tim WILLOCKS (1957) – Grande-Bretagne

Chirurgien et psychiatre, Tim Willocks écrit des romans policiers dans lesquels il met beaucoup de lui-même, en particulier pour ce qui concerne ses connaissances approfondies dans les domaines de la médecine, des drogues et des arts martiaux. Auteur de romans historiques (La religionqui se déroule en 1565 durant Le grand sièdge de Malte, et premier volume d’une trilogie ayant pour héros Mattias Tannhauser) et d’un roman pour la jeunesse (Doglands, publié en France en 2012, Pépite du Roman adolescent européen au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil), il est surtout connu en France pour La mort selon Turner, paru en France en 2018.

Tag(s) : #Biographies – Bibliographies - Résumés

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :